Club Unesco du Centre d’Action Femme et Enfant/ONG

Club Unesco du Centre d’Action Femme et Enfant/ONG
Just another Blogvie.com weblog

Les retombées du Réchauffement planétaire sur les êtres vivants : cas de l’Afrique Subsaharienne .

août 26th, 2014

Dans le cadre de la mise en œuvre de la convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC)et le Protocole de Kyoto ; la protection de l’environnement et le développement durable .

L’ONG CUCAFE ,l’association CUCAFE/FRANCE et l’ONG RONGAC/LDC n’ont comme moyen d’agir et de contribuer qu’à à travers la communication ,le partage de l’information ,la sensibilisation .Compte tenu de l’évolution du Réchauffement climatique ,les négociations au niveau internationale sur la science des changements climatiques et son impact ; la politique de solidarité internationale ; le processus d’adaptation et la lutte contre la pauvreté dans les pays du Tiers Monde;le modèle de contraction et convergence ; modèle de Ratisbonne;le principe d’équité et de justice et le genre sont l’une des pistes probables et durables d’atténuation aux variations Climatiques .

Avant d’entrer en détails ,il serait opportun de savoir l’historique.Notre support documentaire se trouve referencié dans http://fr.wikipedia.org/wiki/ .

Progressivement en plusieurs articles nous arriverons au dénouement de notre sujet .

Le Sommet de la Terre ou le Sommet « Planète Terre » est une rencontre décennale entre les dirigeants mondiaux de la  Planète Terre organisées par l’Organisation de Nations Unies ( ONU ) et ,convoqué par l’Assemblée Générale des Nations Unies dans le but de promouvoir le Développement Durable à partir des négociations ,des recommandations et des conclusions.Conception née depuis la fin du 20 ème Siècle.

1.Développement Durable qui signifie en anglais sustainable development;se traduit comme développement soutenable en tant que conception du bien commun .

La notion « Développement Durable » considérée au niveau de la planète prend en compte les aspects environnementaux et sociaux liés à des enjeux à long terme.

2.Aspects environnementaux :ceux ci se situent dans un cadre écologique des êtres vivants (espèces animales,végétales,micro organismes etc) dont l’ensemble forme la biocénose , et leurs organisations et richesses spécifiques et/ou interactions dans leur milieu physique ( milieu défini ou biotope) .

3. Ecologie : vient du mot grec olkos qui signifie maison,habitat;logos qui signifie science

Un écosystème c’est l’ensemble de biocénose et de biotope . La phytocénose regroupe les espèces végétales tandis que la zoocénose regroupe les espèces animales .

Les terres agricoles par exemple ou les forets primaires constituent un écosystème .

Biotique tout ce qui est vivant et abiotique est son contraire .

« En écologie humaine ; science qui consiste à définir l’écologie comme étant le rapport triangulaire entre les individus d’une espèce, l’activité organisée de cette espèce et l’environnement de cette activité. L’environnement est à la fois le produit et la condition de cette activité, et donc de la survie de l’espèce. »

« Un écologue est un spécialiste de l’écologie. Ce terme ne doit pas être confondu avec la dénomination écologiste. »

3.Aspects sociaux : le terme social exprime l’existence de relations entre les vivants .Certains animaux non humains comme les mammifères ,ainsi que certains insectes sont considérés comme espèces sociales . Le social rejoint un nom commun qui est une société envisageant le droit social en relation avec le travail par exemple . Un mandat social à un chef d’entreprise ou d’une région .D’où la Sociologie est une science qui étudie le substrat social ,c’est à dire : lfait social ;objet d’étude de la sociologie . Selon Émile Durkheim : « En résumé, sont des faits sociaux tous les phénomènes, tous les comportements, toutes les représentations idéologiques, religieuses, esthétiques suffisamment fréquents dans la société pour être dit réguliers et suffisamment étendus pour être qualifiés de collectifs. » Sans toutefois oublier de mentionner la justice sociale .

4. Avec des enjeux de long terme  c’est-à-dire répondant aux objectifs du présent et de la future génération .

Ayant comme référence : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sommet_de_la_Terre , voici par ordre croissant les dates , lieux et thèmes de chacun de Sommets sur le Développement Durable.

  1. Premier Sommet à Stockholm en Suède du 5 au 16 juin 1972 , avec un thème à l’ordre du jour ,les questions écologiques aboutissant à un plan d’action de lutte contre la pollution et la création du PNUE ( Programme de Nations Unies pour l’Environnement)

  2. Deuxième Sommet à Nairobi (Kenya) du 10 au 18 mai 1982 , s’est voué à l’échec avec la guerre froide entre les grandes puissances .

  3. Troisième Sommet à Rio de Janeiro (Brésil) du 3 au 14 juin 1992 ,étant le plus réussi comme conférence des Nations Unies sur l’Environnement et le développement avec plus des dirigeants mondiaux et 1500 ONG ; aboutissant à une déclaration de Rio, l’Agenda 21 ainsi que la création de trois Conventions sur la Diversité Biologique (CDB );sur les Changements Climatiques ( CCNUCC ) et sur la Lutte Contre la Désertification (CLD ).A la longue la CCNUCC a signé un traité visant à la réduction des gaz à effets de serre lors de la COP3 instrument juridique dénommé Protocole de Kyoto .

  4. Quatrième Sommet à Johannesburg en Afrique du Sud du 26 août au 4 septembre 2002 ,baptisé SMDD ,Sommet Mondial sur le Développement Durable,avait comme objectifs  inciter les Etats à réitérer leur engagement et favoriser le renforcement de partenariat Nord – Sud .Un plan d’action a étè adopté sur plusieurs sujets axés sur la pauvreté,consommation,ressources naturelles,globalisation,respect des Droits de l’Homme ../ .En termes prioritaires : « l’eau (évolution des ressources en eau, nécessité d’une consommation rationnelle, assainissement de l’eau, répartition…)

L’enjeu politique du Sommet fut également important puisqu’il s’agissait de démontrer que la guerre contre le terrorisme n’est pas l’unique problème mondial actuel. »

5. Cinquième et dernier Sommet « RIO+20 » , CNUDD (Conférence des Nations Unies sur le Développement Durable) à Rio de Janeiro (Brésil) du 20 – 22 juin 2012 avec deux thèmes à l’affiche sur l’économie verte ainsi que l’éradication de la pauvreté dans un cadre institutionnel;résultant au lancement d’un processus pouvant conduire à l’établissement des Objectifs du Développement Durable ( ODD).

Diagramme du développement durable : une approche globale à la confluence de trois préoccupations, dites « les trois piliers du développement durable ». http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9veloppement_durable

 

Le développement durable face au scandale géologique en République Démocratique du Congo : pour quelle participation !

août 1st, 2014

I. Participation effective et efficiente de la RDC

Sans les détails de l’ enthousiasme sur la pauvreté , il est bien connu que la République démocratique du Congo est un pays abondamment béni par Dieu , car il a un énorme potentiel qui n’attend que les syndicats de l’homme à transformer en richesse non seulement bénéfique pour les Congolais , mais aussi à la l’humanité tout entière .
Actifs , qui, dans le travail de tous , peuvent améliorer non seulement la vie de ses ressortissants , de ses voisins , mais aussi le reste du monde ; qui prennent effectivement part aux défis mondiaux possibles dans ce double prisme de son développement intrinsèque et son poids dans le monde devenu un village planétaire par l’effet de la mondialisation .
République démocratique du Congo , une terre d’espoir pour l’humanité ,
plusieurs crises que paradoxalement trouvé des réponses en termes de ses atouts naturels . Dés par les ressources humaines , la crise alimentaire mondiale , la crise énergétique , crise de l’eau , le réchauffement climatique ,
la crise des matières premières .
1.1.Ressources Humaines
L’homme reste la principale ressource de toute nation , selon Samuel Pissarro dans son livre ” ressources humaines ” , il parle de la hauteur et du pouvoir dans ses dimensions des créateurs et des consommateurs de la richesse .
En effet , la République démocratique du Congo est un pays jeune avec seulement 54 ans d’existence en tant que pays indépendant , qui a une
un peu plus âgé qu’elle tradition académique . Pour la première université a été ouvert
en 1954 (1) , où il a obtenu l’indépendance en 1960 .
Aujourd’hui , ce grand pays compte cadres , hommes et femmes formés dans presque tous les domaines de la science , de la technologie ,
culture et des arts . Beaucoup de ces cadres ont bénéficié de l’enseignement supérieur dans les plus grandes universités du Nord et du Sud.
Scientifiques congolais offrent leurs services à la maison et à travers le monde . Ils sont professeurs d’université ingénieurs, médecins, techniciens , juristes , politologues, historiens et spécialistes dans plusieurs domaines même que les nouvelles technologies .
De ce point de vue , la République démocratique du Congo se trouve en bon état de coopérer avec tous les pays dans plusieurs les secteurs de création et de production de biens et de services , dans lequel , d’ailleurs , beaucoup de ses travaux scientifiques déjà .
Avec une population de plus de 70 000 millions d’ habitants , la République Démocratique du Congo
(2) est l’un des plus important marché
Afrique . Sociétés de téléphonie mobile Kinshasa exploitation ne conteste pas .
À cet égard , le handicap reste la population à faible revenu , faible taux d’alphabétisation qui si les éléments peut être corrigée par le travail et le temps . L’engagement personnel qui peut être pris à la nation , c’est que le défi reste
la lutte de placer l’être humain , le citoyen au centre de la politique à suivre .

En effet , le développement économique ne peut pas être une fin mais en lui-même une réalité qui , ne contribue pas à améliorer les conditions de vie de la population . Si elle ne perçoit pas les progrès réalisés en termes de bénéfices pour son bien-être au quotidien , tout progrès sera illusoire .
Et parce que le développement d’un pays ne peut pas s’appuyer sur le travail et les sacrifices de ses habitants , il est important pour l’élite
préparer les masses laborieuses se livrer à une responsabilité , la lutte contre la pauvreté et l’ignorance .
En bref , la République démocratique du Congo a les cerveaux nécessaires non seulement pour le développement mais aussi pour le progrès du monde .
Au-delà de la ressource humaine , la République démocratique du Congo peut apporter des réponses à de nombreuses crises spécifiques .
1.2.La crise alimentaire mondiale
République Démocratique du Congo , comme de nombreux pays en développement souffre aujourd’hui d’ un déficit alimentaire important .
Cependant , sa taille et son emplacement par rapport à traverser l’équateur lui donne un climat , la flore et la pluviométrie favorable à l’agriculture et de l’élevage .
Selon les statistiques de la FAO
(3), bien exploitées, les terres arables congolais peuvent nourrir plus de 2 milliards de personnes , soit un tiers de l’humanité et deux fois la population actuelle de l’Afrique .

Ses fleuves , rivières et lacs sont si riches en poissons certains cas, comme dans le lac Tanganyika , meurent en âge .

Le pays peut aussi compter sur ses savanes et montagnes favoriser l’élevage et des cultures en hauteur pour combler le déficit alimentaire .

Mais pour atteindre cet objectif à la fois noble et humanitaire la participation des deux opérateurs publics et privés de la plus transatlantique sont plus que nécessaire .
Avant de parvenir à une solution à la crise alimentaire mondiale , nous devons nourrir nos propres personnes.

Comme indiqué plus haut , le modèle brésilien adaptée aux réalités du pays par le schéma le Service National de Laurent Désiré Kabila dans les provinces de spécialisation agricoles sont susceptibles de donner une impulsion à la production agricole et à relever les défis de la crise alimentaire .

Par ailleurs la rencontre internationale qui s’est tenu du 15 au 21 janvier 2014, avait réuni soixante-dix ministres de l’Agriculture et développement rural venus de cinq continents. Celle ci a été marquée par le lancement de l’année internationale de l’agriculture familiale.(4) Le ministre  Vahamwiti de l’Agriculture et développement rural dans une séance de travail a déclaré comme suit : « Ceux qui ont fait émerger l’agriculture au Brésil, en Argentine, en Afrique du Sud, en Inde, en Chine et ailleurs ne sont ni des anges et encore moins des dieux. Déterminés donc, nous y parviendrons ».

1.3.La Crise énergétique
Le monde d’aujourd’hui souffre d’une crise de l’énergie qui se développe d’année en année . L’utilisation de pétrole, le charbon , l’énergie nucléaire a déjà montré ses limites en raison de ses effets néfastes sur l’environnement en termes de pollution et les risques de catastrophe qui peuvent affecter les populations :cas de Tchernobyl
( 5) ,suite au manque de sensibilisation et d’information .
Il est vrai que de nouvelles expériences sont à développer dans la production de biocarburants et les éoliennes . Si elles sont limitées par l’emplacement des sites appropriés , il est à craindre que pour l’extraction des terres arables ne soient détournés mais pour favoriser uniquement aux dépens de la production alimentaire.
La République Démocratique du Congo offre un immense potentiel hydroélectrique estimé à 100.000 ici MW , soit 13% du potentiel hydroélectrique Mondiale .
(6) sur « Les questions Géospatiales et Infrastructures par la Banque Mondiale ».
Le grand Inga , après l’achèvement du projet , seul peut fournir de l’électricité propre et non polluante pour plusieurs pays africains et même dans les pays d’Europe du Sud .

D’énormes potentialités .(7) « Pour les promoteurs du Grand Inga, avec un débit de 43 000 m3 par seconde et un dénivelé de 100 m sur 12 km, cette zone du fleuve Congo doit jouer un rôle d’électrification majeur pour tout le continent.
Les spécialistes renseignent que six nouveaux barrages (Inga 3 à 8) seront positionnés au fond de la vallée de la Bundi, inondée grâce à un canal dérivant le fleuve. Pour 27 milliards d’euros, ce nouvel ensemble permettrait d’atteindre la capacité de 42 000 MW, capable de répondre aux besoins de la RD.Congo, mais aussi de l’Afrique du Sud et de l’Egypte, selon l’étude menée en 2011 par le français EDF et l’américain Accom.
D’une puissance de 4 800 MW, Inga 3 sera situé à proximité des deux barrages d’Inga I (350 MW à l’origine) et Inga 2 (1 424 MW), construits en 1973 et 1982 et gérés par la Société nationale d’électricité(Snel).
Selon le document signé, l’Afrique du Sud recevrait 2500 MW d’Inga 3, le reste des servant en priorité le Katanga, où l’industrie minière a un besoin urgent de 1.000 MW et dont la demande pourrait atteindre 2300 MW d’ici à 2020. »

Dans son rapport national :«ENERGIE DURABLE POUR TOUS

A L’HORIZON 2030» (8) .

«  Pour les hydrocarbures gazeux (associées au pétrole et méthane),les réserves de gaz associés au pétrole du Bassin Côtier sont évaluées à 10 milliards de Nm³ en mer et à 20 milliards de Nm³ à terre, sans compter les potentialités décelées dans la Cuvette Centrale mais non encore évaluées à ce jour. Le Lac Kivu (Graben du Tanganyika) regorge, au-delà de 300 m de profondeur, d’énormes quantités de gaz

méthane estimées à 278.000 milliards de Nm3 dont plus de 60 milliards de Nm³ exploitables et la capacité de régénération des réserves est de 250.000 Nm³ de gaz par an. Cet énorme potentiel gazier n’est pas encore mis en valeur (Le gaz méthane du lac Kivu peut être converti en électricité à l’aide de groupes électrogènes à gaz (cas de la cité de Muanda dans le Bas-Congo) ou être comprimé dans des bonbons pour servir de combustible domestique pour le chauffage et la cuisson des repas). »

Sans doute de votre part ,ceci peut constituer un danger potentiel pour la population locale , si le gaz continue de s’accumuler .
A côté de ces sources de ” l’énergie propre ” , la République Démocratique du Congo possède des réserves de pétrole estimées à plus de 45 milliards de barils .

 

1.4.La Crise de l’eau

L’eau va devenir , si ce n’est déjà le principal défi pour la survie de plusieurs pays d’Afrique et du monde que l’accès à l’eau potable et de l’eau
pour l’agriculture est déjà un enjeu stratégique .
Le potentiel de l’eau de la République démocratique du Congo, qui représente 53 % des réserves d’eau douce en Afrique est essentiel pour toutes les personnes vivant en dessous du Sahara et du Kalahari ci-dessus.
L’eau est la vie des hommes et des animaux , le développement de l’énergie , l’industrie , les transports et l’agriculture.
Avec le fleuve Congo , ses affluents , les rivières, les ruisseaux et les sources naturelles , les lacs deux sa frontière orientale de son intérieur , la République Démocratique du Congo est un vaste réserve d’eau douce . Il est de château
d’eau en Afrique .
La sous région de l’Afrique centrale offre des possibilités de coopération pour l’exploitation rationnelle aux fins de pays désertiques souffrant du manque d’eau et, la République démocratique du Congo a des arguments dans ce domaine .

1.5 . Réchauffement de la planète
Le réchauffement climatique est devenu un sujet brûlant depuis la fin du siècle dernier . Les conférences mondiales se sont multipliées autour de cette question ( Rio de Janeiro , Kyoto et Copenhague récemment) .

Cela illustre mieux l’importance de la question du réchauffement climatique au sérieux menace la planète à cause des émissions de gaz à effet de serre .

La vaste forêt équatoriale en République Démocratique Congo est aussi une partie importante de la solution à ce problème . En effet, avec ses 145 millions d’hectares de forêts tropical , soit les deux tiers de la superficie forestière du bassin du Congo , la deuxième plus grande forêt tropicale au monde ( 230 millions d’ ha ) après celui de l’Amazonie (820 millions d’hectares ) , la République Démocratique du Congo est un «scandale» de la diversité écologique en termes de richesse de la forêt : les espèces d’arbres , la faune , les ressources poissons …
En effet , la forêt congolaise est un peu plus de 10 % de toutes les forêts tropicales du monde et aussi loin que la région de la forêt de tous les pays de l’Union européenne .

Il est une ressource environnementale pour l’Afrique et pour l’humanité . Il rend les « services écosystémiques» d’une valeur inestimable , qui devraient être évalués à la juste mesure de négociations sur REDD + objectifs .
Cependant ,éviter l’ activité qui ne devrait pas accrocher beaucoup de possibilités pour le risque de priver le monde d’un de ses poumons
important qui est « le bassin du Congo » .

Par conséquent , il est clair que la gestion de la forêt congolaise doit tenir compte des intérêts globaux en même temps que l’indemnité due à cette exigence est incontestable .(9)L’ONG CUCAFE souligne et insiste vers une Convention Climatique sur «L’EGALITE DE DROITS D’EMISSION CONCENTREE PAR TETE ». Mais pour jouer pleinement le rôle qui est le sien ,la solution aux problèmes rencontrés par l’humanité , son potentiel n’est pas assez , est-il encore le pays commence dans la bataille , en organisant et en fournissant un statut qui lui permet de faire valoir et d’être respecté dans le concert des nations !

1.6 . La crise des matières premières
Nul doute que suite à l’émergence de nouvelles puissances industrielles comme l’Asie et l’Amérique latine , le monde est confronté à une crise des matières premières pour répondre à la demande de plus en plus de façon exponentielle .
La République Démocratique du Congo , scandale géologique , contient dans sa richesse minérale de métro et de l’huile aussi variées divers . En tant que tel , il est une réponse à la crise des matières premières que le monde est confronté .
En effet , presque tous les minéraux représenté dans le tableau périodique s’y retrouvent , qui sont en attente d’une utilisation judicieuse dans l’intérêt du peuple congolais avec des chercheurs à intervenir comme partenaires dans ce secteur .

La région minière est déjà couvert par le Code minier congolais à capitaux privés Mais reste est à mettre de l’ordre en fournissant des garanties juridiques plus sur les intervenants judiciaires .

La Sécurisation des opérateurs miniers est une priorité pour accroître les investissements dans ce secteur.

II . Pour une République Démocratique du Congo fort et prospère

Quatre axes apparaissent fondamentale à cet égard :
- La refondation de l’État ;
- La mise en place de la bonne gouvernance ;
- Améliorer les conditions de vie de la population , avec un accent particulier sur les jeunes et les femmes ;
- Poursuivre le développement global et durable

2.1 . La refondation de l’État

La mauvaise gestion des affaires publiques , des guerres et des rébellions qui ont secoué le pays , et qui persistent à ce jour , ont disloqué l’État dans ses fonctions régaliennes , il est absolument nécessaire pour rétablir la paix et la sécurité , condition sine qua de tout Développement .
La refondation de l’État à travers la restauration de l’administration des pays , la justice , l’armée, la police, les forces de sécurité et diplomatie qui doit être national et républicain .
Ces grands services de l’État doivent être guéris des maux dont ils souffrent principalement de corruption , détournement de fonds , tribalisme , clientélisme , népotisme , manque de motivation et sous-équipement .
En outre , le respect des droits de l’homme et des libertés individuelles et collectives impliqués dans le renforcement de la règle pour être plus sûr, en réaffirmant et en donnant effet aux principes de bon voisinage et ouverture sur le monde , conformément aux règles du droit international .
Dans cette phase de reconstruction de l’État , la diplomatie doit être le développement et fournies par des diplomates de carrière .
La fin de l’impunité ne doit pas se limiter à de simples slogans qui sont immunitaire fort et faible sacrifié .
.

2.2 . Respect des droits de l’homme

Le Respect des droits de l’homme est devenu aujourd’hui l’un des principaux critères pour ” un fluage » de l’État ,la RDC ne peut pas s’échapper ,elle a signé plusieurs instruments internationaux sur la protection des droits de l’Homme ,
Dans ce contexte , la RDC doit rejoindre le cercle des pays qui ont dépénalisé les délits de presse . La liberté doit être le principe et la détention l’exception .

2.3 . Bonne gouvernance
Les États modernes sont gérés conformément à une norme aujourd’hui généralement admis qui intègre la gestion d’actifs orthodoxe et la transparence des finances publiques qui sous-tendent les idées de responsabilité à des évaluations périodiques , le contrôle du peuple par ses représentants et la séparation des pouvoirs , sans interférence du travail de chaque d’autres , à l’exception prévue par la loi .
Le point faible dans la conduite des affaires de l’État en Afrique est le manque de contrôle de la gestion de l’État. Les parlements sont confinés à la seule mission de légiférer , alors que toutes leurs constitutions prévoient également les gouvernements de contrôle de mission .
Malheureusement, cette dernière mission se heurte souvent à la volonté des hommes forts . La force doit être la loi et non la loi de la force .
Comme la fonction de contrôle de gestion est le mal-aimé , l’Afrique sera pas connu des progrès significatifs que l’Africain et de s’attendre à un impact positif de la gestion par ses dirigeants .
2.4 L’amélioration des conditions de vie de la population

Les conditions essentielles de la vie de tous les hommes liés à leur accès aux services sociaux et existentiels de base qui comprennent :
- Nourriture, l’eau et l’électricité ;
- L’éducation ;
- La protection des jeunes et des femmes ;
- Les soins de santé ;
- Le logement ou l’habitat ;
- La justice sociale et distributive .
Avec ses terres arables , l’eau douce en abondance , ses vastes forêts et barrage hydroélectrique , les Congolais , avec une vision claire et des objectifs bien définis , devraient résoudre les problèmes de la faim ,à l’accès d’eau potable et d’électricité , sinon de réduire l’acuité actuelle .
Ce n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui . Le taux d’accès à l’électricité et l’eau sont parmi les plus bas en Afrique tandis que la sous-alimentation affecte les gens dans de nombreuses parties du pays .
En effet selon des statistiques fiables , plus de 70 % des Congolais vivent avec moins de 1 dollar par jour . En outre , la première richesse d’une nation
apprécie aujourd’hui par le nombre de cerveaux développés et les bras en forme. En outre , la République Démocratique du Congo doit réinventer son système éducatif à la fois obsolètes dans la gestion des stocks et l’utilisation appropriée des motivations conséquentes

Comment penser développer le RDC sans la réhabilitation de l’université , le professeur d’université , chercheur, cadre scientifique , à court de l’enseignement et de ses joueurs en général ?
La première richesse doit également à l’accès à des soins de santé appropriés . Le pays est actuellement exploité sans un système de santé indigne de ce nom , tandis que la République Démocratique du Congo ne souffre pas d’un manque de personnel qualifié .
À cette fin , nous notons qu’au moins 2000 médecins congolais pratiquent en Afrique du Sud . Et il ya d’autres dans toute l’Afrique du Sud et ailleurs dans le monde .

Le travail à faire dans ce domaine est , dans une première phase , réhabiliter et équiper les infrastructures existantes avant d’envisager l’extension .
Pour le bien- être de sa population , l’élite congolaise a également le devoir de réfléchir sur le type d’habitat qui combine les coûts de confort de réalisation accessibles à la majorité . Dans ce domaine , il est possible d’ utiliser des matériaux locaux disponibles en abondance ; résoudre qui , dans une large mesure , le problème de l’entretien . Une attention particulière devrait
être mis sur l’amélioration de l’habitat rural de villages véritables intérêts , à lutter contre l’exode rural.
Les domaines de la culture et des sports ont leur place dans l’amélioration de la vie humaine.

Pendant longtemps, le Brésil avait son sport et sa musique avant de développer son secteur agro-industriel. La musique congolaise éventuellement envahit les continents.
Mais, paradoxalement, le pays attire de rien et n’a pas de politique pour protéger les œuvres de ses artistes qui vivent dans des conditions qui contrastent avec leur succès sur le plan mondial.

Améliorer les conditions de vie résultant des activités de développement de la société.

Enfin, une attention particulière devrait être accordée aux jeunes en général et en particulier la jeunesse urbaine ralentie et les jeunes ruraux ainsi que les femmes.
Comparativement aux jeunes chômeurs et les paysans, la conception et la mise en œuvre des programmes d’alphabétisation combinés avec les métiers d’apprentissage, sont une priorité afin de rendre utiles à la nation ces catégories de citoyens.
Avec une référence particulière au phénomène des «enfants de la rue», la loi nationale sur la protection de l’enfant devrait connaître une application transparente, y compris la mise en place des tribunaux de l’enfant sur ​​l’ensemble de la République

Si la jeunesse est l’avenir d’une nation , la femme en est la source et le soutien .
Les actions en faveur des femmes vont de l’amélioration des conditions d’accès à l’éducation ; base essentielle à son maximum et participation active à la vie publique .
Un regard particulier sur les femmes , que ce soit végétale , femmes au foyer , bureaucrates , enseignants , politiques et autres est impératif .

2.5 . Le développement intégré et durable

L’exigence de développement intégral et durable sont résultantes de la relance de la production , la protection et la gestion rationnelle de l’environnement et la construction des infrastructures de base et l’utilisation des nouvelles technologies .
Comme dit précédemment, les secteurs de l’agriculture et de l’élevage sont prometteurs qui ne posent pas de difficulté pour leur récupération .

Aujourd’hui le monde devient un mondial village , il est nécessaire pour la RDC dans le centre de l’Afrique de faire la jonction entre l’Afrique centrale , Afrique de l’Est et en Afrique australe , une bonne politique de coopération .
À cet égard , il devrait envisager une politique de codéveloppement avec ses voisins , sa richesse à la frontière , y compris le gaz dans le lac Kivu avec le Rwanda , de l’huile s’est échappé dans le fond du lac Albert , avec l’Ouganda , de la pêche et de l’huile avec le lac Tanganyika en Tanzanie , huile situé dans le triangle Moanda , Cabinda et Pointe Noire avec Congo Brazzaville et l’Angola , le barrage hydroélectrique de la République centrafricaine et pourquoi pas , l’intensification des échanges à la frontière avec le Soudan , qu’il partage avec une longue frontière nord .
En outre, le barrage d’Inga devrait nommer un noyau intégrateur pour les pays africains , quand on sait sa capacité nominale de 100 000 MW:capable de donner le pouvoir aux États africains pour l’Europe du Sud .

La carte en annexe sur les énergies non renouvelables en RDC en fait preuve de tout ce que je viens d’aborder .(10)

Maître Nana MUSWAMBA MPOYI : Secrétaire Général en charge administrative de l’ ONG CUCAFE en RDC

Références

1.http://fr.wikipedia.org/wiki/Universit%C3%A9_de_Kinshasa

http://www.congovision.com/nouvelles/unikin_mawa.html

    2.http://www.populationdata.net/index2.php?option=pays&pid=176

    3.www.fao.org/fileadmin/templates/ess/documents/…/Doc_10c_Fr.doc

    4.http://www.adiac-congo.com/content/agriculture-la-rdc-representee-au-forum-mondial-berlin

    5.http://agora.qc.ca/documents/energie_nucleaire–les_consequences_de_la_catastrophe_de_tchernobyl_par_conseil_de_leurope

    6.http://siteresources.worldbank.org/INTCONGODEMOCRATIC/Resources/resilience-d-un-geant-africain_chapitre-1_questions-d-infrastructures.pdf pages 8-9

    7.http://www.digitalcongo.net/article/99735

    8.http://www.cd.undp.org/content/dam/dem_rep_congo/docs/eenv/UNDP-CD-RAPPORT-ENERGIE-DURBALE-POUR-TOUS-HORIZON-2030.pdf page 16

    9.http://ongcucafe.blogvie.com/le-defi-du-siecle/

    10 .http://postconflict.unep.ch/publications/UNEP_DRC_renewable_ener gy_FR.pdf page 88

 

Le développement durable face au scandale géologique en République Démocratique du Congo et pour qui: impact sur l’histoire et la géographie !

août 1st, 2014

Un climat malade, la pollution persistante, des ressources trop exploitées, des espèces en voie de disparition, la prospérité réservée , 20% des habitants de la planète …. Le résultat n’est pas brillant.
Une façon de sortir ,faut-il développer autrement !

Une proposition à faire?

Mettre en pratique les principes du développement durable.

Ainsi quelques définitions vont nous baigner dans le vif du sujet.Par suite nous emmener dans l’espoir d’un monde meilleur,juste et prospère soutenant et respectant l’environnement.

1. Définitions

1.1 - Le développement durable

Dans le site fr.wikipedia.org / wiki / D% C3% A9veloppement_durable: (1) «Le développement durable est un concept du bien commun développé depuis la fin du XXe siècle Considéré à l’échelle mondiale, ce concept vise à prendre en compte non seulement les aspects économiques, environnementaux et sociaux qui sont liés aux défis à long terme.

Comme défini dans le rapport Brundtland de 1987, le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à satisfaire leurs propres besoins. “.

Le développement durable doit répondre à nos besoins présents, sans empêcher les générations futures de répondre aux leurs.
a) Les piliers et les principes du développement durable
Le développement durable vise à prendre en compte simultanément la justice sociale et l’équité, l’efficacité économique et la qualité de l’environnement.

La combinaison de ces trois piliers repose sur des principes fondamentaux.
De ces trois piliers du développement durable, il est d’abord ^remièrement à satisfaire les besoins humains de base pour le logement, la nourriture, la santé et l’éducation, la réduction des inégalités entre les individus, en fonction de leur cultures.

Secundo ,d’ assurer un social plus respectable et humaine ; sain et durable sans nuire à l’environnement tout en préservant les ressources naturelles à long terme ; en maintenant des équilibres écologiques et promouvoir la réduction des impacts environnementaux.

Par conséquent, les principes tels que la solidarité sociale entre les pays, les nations, les générations, est de partager les ressources de la Terre dans la loi.
Attention aux décisions pour éviter de ne pas provoquer de risques de catastrophes pour la santé et l’environnement en réduisant les émissions de CO2 pour lutter contre le changement climatique.
Troisièmement ,une participation équitable pour Tous afin d’assurer la réussite des projets durables.
La Responsabilité civique morale, de réparer l’abîme qui se dégrade et pollue .

b) Les acteurs du développement
Tout le monde est concerné! C’est l’affaire des hommes politiques, des industriels, des agriculteurs, des banquiers, des riches, pauvres et en bref, tous les citoyens de la planète.
À leurs niveaux respectifs ,ils devraient contribuer au développement durable en respectant ces grands principes.Car le résultat d’un gaspillage des ressources environnementales aboutit à un Effondrement Économique mondial et /ou Crise Mondial permettant à d’autres êtres humains à vivre indignement .

1.2. Le scandale géologique,

Selon l’auteur dans le site fr.wikipedia.org / wiki / Scandale (2):  « Un scandale est une affaire retentissante soulevant l’indignation de l’opinion publique… »

a) Il est parfois difficile de localiser le commencement , quand un scandale se traduit et ,plus quand elle se termine .
La réputation des personnes impliquées , le nombre de personnes impliquées et les conséquences sont difficiles à déterminer .

Pour plusieurs raisons : refus de dénoncer ( d’où l’apparition des dénonciateurs ) , les coûts de l’enquête , les spectateurs qui n ‘ ont à avoir aucun intérêt dans la promotion de l’intérêt général , etc .

En ce qui concerne les entreprises , il faut également tenir compte des conséquences économiques . »
En politique , toujours dans le site précédent : ” Un scandale politique est le résultat d’ une violation de la loi ou la morale d’une entité politique qui est révélé au public .Cela concerne par exemple les cas de corruption , des douanes, de l’abus de pouvoir , d’espionnage ou de santé publique .

Avec la démocratisation des médias au XXe siècle , ils jouent un rôle important dans la révélation et de l’escalade scandale . »
L’étude de scandales politiques se situe au carrefour des sciences politiques et sociales .

K. Hamedi donne la définition générique comme valeurs : «double conflit ” (ou conflit normatif , ou la transgression des normes et codes culturels ) et la puissance ( manipulation , la mobilisation des ressources disponibles ) . Le scandale résultant de sa révélation et son exploitation à des fins de stigmatisation, de controverse , débat , etc . »

Naturellement , plus le conflit de valeurs prend une place importante , plus il déborde dans le domaine de la politique de scandale .
J. Thompson (4) , dans un contexte plus anglo-saxon , donne une définition similaire comme suit : « une transgression morale associée à un intérêt personnel . »

Il expose la typologie suivante : « les scandales sexuels , les scandales financiers et les abus de Pouvoir. ».

Il souligne également « l’exposition des scandales modernes en raison de la prépondérance de médias démocraties . »
Avant de venir à la définition dans le dictionnaire, les citations ci-dessous sont source d’inspiration .
Henri- Georges Clouzo (5)déclare ceci :”Je pense que la vérité est toujours scandale . ”
Abbé Pierre  (6) : ” Il y aura chaque hiver ” scandale des sans-abri ” et chacun était la ” violence des banlieues . ”
Molière dans sa pièce Tartuffe (7) : «Le scandale du monde est ce qui rend l’infraction et ce n’est pas un péché sur péché par le silence . ”
Quant à Étienne Pasquier ( Lettres ) (8) : ” Le premier scandale vient de celui qui fait le mal , pas celui qui raconte . ”
Georges Bernanos ( Scandale de la vérité) (9) :”Amour, gloire préfère son risque pour la vie , et même gloire . ”
Le mot «scandale» du nom masculin singulier et comme un dérivé :

scandaliser , scandaleusement ,scandaleux .

Le Dictionnaire.Net, (10) donne une définition comme étant un :

effet choquant produit en public avec un cas , un acte contraire à l’éthique , les utilisations ,
- immoral , dégoûtant,
- dans la religion , une conduite incitant un croyant de se détourner de Dieu
Dictionnaire Hachette :” matière grave révolte de l’opinion publique . Un scandale financier . ”
-Le mot “exagérément ” comme adverbe c’est familièrement une manière scandaleuse de choquer l’opinion publique.
-Le mot de nombre invariable adjectif masculin “scandaleux”,c’est ce qui cause du scandale , qui a choqué le public .Shocking par son côté excessif ( avec des bénéfices scandaleux ) ,
-Le mot «scandale» se traduit donc comme une parole d’un choc, indignation ,exemple ” Son comportement a choqué tout le monde.”
-En utilisation pronominal ,c’est une indignation .
-Et,avec des synonymes suivants : - Scène ( bruit) , l’éblouissement (honte ).

b ) Géologique

Il s’agit d’un genre singulier invariant et adjectif .
- En ce qui concerne la géologie , c’est la science qui concerne la connaissance et la description des différents matériaux composant le globe terrestre.
Dans (11) : « L’éternel … scandale géologique . Toutes les générations congolaises apprennent à l’école . Et réciter ou de reproduire ” « … Mais ce qui est à l’origine de cette expression ! » , «Nous traditionnellement attribué la paternité de « scandale géologique »,c’est le géologue belge Jules Cornet en 1892 lors d’une expédition au Katanga , province minière de la République démocratique du Congo sud ( puis les Belges ) , qui se serait exclamé : “le Katanga … ce scandale géologique ! ” .

Le concept a depuis été adopté pour décrire d’autres parties de l’Afrique .

Parmi les pays à qui on attribue ce label spécialiste des questions géopolitiques , notez la République Démocratique du Congo , l’Afrique du Sud , la Guinée , le Mali , le Tchad ou le Botswana à nommer seuls clés .

En outre, certains même en tenant compte de considérer ce phénomène de continent africain dans son ensemble ( ou tout au moins sa partie subsaharienne ) comme un «scandale géologique» .

c ) La carte géologique surLes ressources minérales et énergétiques de la RDC ( Annexé sans commentaire de ma part ) (12)

«Scandale géologique qualifié, le sous-sol de la République Démocratique du Congo est plein de plusieurs minéraux et d’énormes réserves d’énergie. Les ressources minérales les plus connus sont les groupes Tin de niobium et de cuivre, qui peut être ajouté manganèse, l’or et le diamant. Sur les ressources énergétiques comprennent l’huile mer dans l’Atlantique et d’importants gisements de nord-est, qui aiguise déjà, de nombreux appétits de tous les milieux mafieux à la fois congolaises et internationales, au mépris des populations locales.

De même, l’uranium dans les pays du sud-est, ainsi que le gaz méthane du lac Kivu, font partie des ressources énergétiques que le pays ne semble pas maîtriser la gestion actuelle ou future. Ce manque d’autorité et de contrôle sur ses ressources propres, résultant dans un trafic sans précédent à l’est du pays, exploités par des bandes armées avec malheureusement souvent la complicité des Congolais eux-mêmes au détriment de leur propre pays. »

        1. L’espoir ne meurt jamais! (chanson)

          La RDC semble avoir perdu son chemin

          Sa jeunesse ne croit pas en son avenir
          La génération actuelle est perdue et désespérée
          Sans guide est donnée comme nourriture

          Pour un monde sans pitié qui dédaigne
          Comment évoluer dans une société

          Mondialisée où les compétences sont indispensables
          L’espoir n’est pas un vain mot

          Qui exprime une valeur enfouie au fond de la raison
          Si l’espoir disparaît

          Que pouvons-nous faire?
          Quelle est la bonne vie?

S’il n’y a pas d’espoir il n’y a plus d’avenir
Seulement un jour incertain qui prévaut
Nous souffrons d’un monde qu’elle ne comprend pas
Comme tout manque semble en retard
Ce retard tous les jours

Et personne ne semble se rendre compte

De la gravité de la situation
Vous devez armer notre jeunesse

Afin qu’ils puissent espérer un avenir meilleur
Vous devez éduquer les jeunes avec la force d’un lion
Les jeunes ne sont pas stupides

La jeunesse congolaise et africaine n’est pas plus paresseuse

Que les jeunes d’autres pays
Il s’avère qu’elle a rencontré

Beaucoup de problèmes

Les obstacles qui monopolisent leurs réflexions
Certains se demandent ce qu’ils vont manger le soir
Certains viennent à l’école affamés
Certains crier leur colère dans une rébellion

Mais l’autorité ne fait pas attention
Certains vivent dans des conditions inacceptables

Et ne peuvent pas se concentrer sur leurs études.
Il est difficile de désigner un coupable idéal

Il n’existe pas
La situation est critique

Des solutions concrètes doivent être mises en place

Pour arrêter le saignement

Qui affaiblit notre année de nation après année
Le savoir est une arme

C’est un droit pour tous
L’avenir est dans les mains des jeunes gens

Qui seront prêts à agir et réagir dans un complexe

Changeant et impitoyables
Vous n’avez pas à donner à ces jeunes

Vous ne devriez pas ignorer
Vous devez répondre à cette inaction que nous payons cher
Nous allons devenir néo colonisés
La seule mission noble de l’intérêt général
Priorités et des objectifs clairs et précis doivent être définis
Tous les problèmes ont des solutions

Chaque situation critique

Nécessite un effort individuel et collectif

Pour se déplacer dans la bonne direction
Personne ne devrait être blâmé ou honte

L’union sacrée est indispensable

Pour surmonter une crise structurelle
Ce n’est pas un jeu dans lequel un coup gagnant sur ​​le jeu

Tout le monde perd une manière ou d’une autre

Dans le long terme, ou nous perdons

Tous ou nous allons gagner tous ensemble
Je refuse de croire que les jeunes

Qui n’ont pas demandé

A payer les pots cassés d’une génération manquante
Il ya parmi eux des jeunes talents avec un brillant avenir

Ne perdez pas de notre grande richesse

Parce que nous allons payer à la fin
Je ne veux pas croire que les adolescents

Qui disent qu’il n’y a pas d’avenir
Disent quinze ans semble encore plus tôt !

Que l’avenir n’existe pas pour moi absurde !

Le désespoir qui gagne toute une génération

Est à l’aube de son existence
La communauté internationale doit réagir

Poser les bonnes questions et arrêter d’ignorer le problème
Toutes les parties prenantes doivent travailler vers le succès
Par cette déclaration, je prends à témoin la nation congolaise

Démocratique devant le plus grand de tous les défis
Le pays est à la croisée des chemins

De nombreuses batailles à venir

Et de l’éducation seront les plus difficiles à surmonter
Je m’attends à notre pays de prendre la tête de problème sûre

Je m’attends à ce que nos dirigeants

Placent l’éducation au centre du débat
Je m’attends aux citoyens à donner

A leurs enfants la valeur de l’école
Je m’attends à des enseignants

De faire leur travail de manière éthique
Donner des connaissances est un sacerdoce

Qui ne dispose pas d’un service marchand !

Des solutions concrètes doivent être trouvées
Travailler main dans la main et nous allons relever ce défi
Il n’y a plus de questions à poser maintenant
Soit nous agissons

Et, nous manquons

Le train du développement durable ne s’arrête pas à notre porte!

Des solutions concrètes doivent être trouvées

Jonas MUKAMBA KADIATA NZEMBA : Assistant en charge des questions de la Jeunesse de l’ONG CUCAFE en RDC et membre de Ets MUNDA DIAMANT

Références :

1. Le développement durable, 7e objectif du millénaire pour le développement [archive]

http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9veloppement_durable

Benoît Eugène : « Le “développement durable” Une pollution mentale au service de l’industrie », Agone, n°35, 2005, p. 119-133 - Lire en ligne

2. karine Hamedi, Scandale et suicide politiques: destins croisés de Pierre Bérégovoy et Robert Boulin, L’harmatan,‎ 1999 (ISBN 9782738478184), p. 137-139

www.fr.wikipedia.org/wiki/Scandale

3. John Brookshire Thompson, Political scandal: power and visibility in the

media age, Wiley-

Blackwell,‎ 2000 (ISBN 9780745625508, lire en ligne [archive]), p. 120

www.fr.wikipedia.org/wiki/Scandale

4. Henri-Georges Clouzot - lefigaro.fr/citation/crois-verite-

fait-toujours-scandale-58349.php dans “Nouvelle Vague” www.evene.lefigaro.fr/citation/crois-verite-fait-toujours-scandale-58349.php

 

5. L’Abbé Pierre (1912-2007) | la voie de la sagesse

www.lavoiedelasagesse.wordpress.com/labbe-pierre-1912-2007/

6. Le Tartuffe, acte III, scène 6, vers 1073-1106

www.rene.pommier.free.fr/TartuffeIII6.htm

7. Etienne Pasquier Scandale - L’actualité culture (ciné, expos, livres …

www.evene.lefigaro.fr/citations/mot.php? mot=scandale

8. Georges Bernanos Toutes les citations -

www.evene.lefigaro.fr/citations/georges-bernanos?page=4

9. - Jules Cornet (1865-1929) dans Les scandales géologiques de l’Afrique

www.oboulo.com/sciences-et-technologies/geologie/fiche/scandales-

geologiques-afrique- 116195.html

10. Carte géologique de la RDC
Publié le 06/03/2012 à 12:01 par rdcmaps Tags: minéraux énergétiques

congo http://rdcmaps.centerblog.net/livre-or.html

 

Le développement durable face au scandale géologique dans la République Démocratique du Congo et pour qui : la renaissance du grand Congo

août 1st, 2014

 
Circuits, systèmes, communications et ordinateurs pour le développement .

 

Les systèmes de communications placent le développement durable au premier plan dans la lutte contre le système aliéné à la pauvreté dans mon pays, notamment avec l’adoption d’une Stratégie globale de l’encadrement du secteur économique africain en général et congolais en particulier.

Le choix du thème, ”Le développement durable face au scandale géologique dans la République Démocratique du Congo et pour qui : la renaissance du grand Congo ”, dénote de la prise de conscience effective de notre société civile à reconnaître le développement durable face à une bonne gestion durable des écosystèmes ,qui désigne un Ensemble écologique constitué par un milieu (sol,eau ,…)et des êtres vivants,entre lesquels existent des relations énergétiques, trophiques ,etc. Car la forêt équatoriale sans toutefois ne citer que cela ,contribue à un équilibre environnementale mondiale.

Le « scandale géologique » comme un véritable pourvoyeur d’emplois, dont la contribution au PIB pourrait être appréciable. Ce faisant, on peut affirmer que le management des stratégies durables qui contribuent fortement au développement socio-économique de notre continent.

Ils doivent par conséquent, à l’instar des autres couches sociales, bénéficier de la même protection sociale.

Malheureusement, force est de constater que l’Homme africain ne bénéficie pas d’un système général ou spécifique de protection sociale pour lui-même, ainsi que pour son milieu.
La politique de protection sociale consisterait donc à coordonner harmonieusement un ensemble de mesures et de prestations sociales en faveur de tous sans distinction dont l’importance numérique et la contribution à l’activité économique ne sont plus à démonter.
L’instauration des garanties liées à la protection sociale va constituer un facteur dans l’attractivité des activités dans le domaine de l’eau , le développement de l’énergie , l’industrie , les transports , l’agriculture ,le tourisme ,etc, notamment chez les jeunes pour réduire les inégalités, assurer un développement soutenable, construire des sociétés inclusives et assurer la liberté, la dignité et l’égalité des chances pour tous .

La mise en programme de Renaissance du grand Congo fait une mention particulière sur le rôle des communications lié à la sensibilisation ,vulgarisation ,l’information et le renforcement des capacités des femmes et des jeunes .
Depuis 1994 , notre ONG CUCAFE s’est engagé à vulgariser les idéaux de Nations Unies pour un Épanouissement Humain et Intégral.
Le résultat de vos travaux permettront, j’en suis convaincu, une large prise de conscience sur le rôle moteur que joue les communications et échanges pour favoriser l’autonomisation et l’auto prise en charge en tant que levier du développement économique,sociale,culturel de notre pays.
Plus spécifiquement, ils doivent aboutir à des recommandations pertinentes pour une meilleure protection sociale .

1. Carte postale de l’ ONG CUCAFE

L’ONG et Club Unesco du Centre d’Action Femme et Enfant en sigle ” CUCAFE” (est une Organisation Non Gouvernementale avec comme personnalité juridique n°399/CAB/MIN/J&D/2010,  accréditée aux nations –unies dans les deux conventions de Rio (Changement Climatique et Lutte Contre la Désertification) . Crée depuis l’année 1994, CUCAFE est conçu, orienté pour rendre service notamment celui de la sensibilisation, vulgarisation, aux hommes, femmes et enfants se trouvant dans le cadre de vulnérabilité ou non. Il est le fruit patéotique  d’une rencontre et se veut  ouvert, ou se laisse ouvert à toutes les bonnes volontés souhaitant ouvrir des bonnes horizons susceptibles d’apporter une contribution naissante de Développement Durable au cible se trouvant dans la communauté locale, internationale, sous régionale, internationale.

Son administration associative intègre toutes les réflexions complémentaires riches, les expériences assidues, associant des techniques et des technologies appropriées capable de relever une couche vulnérable soit : désertification, diversité biologique, pollutions, gestion des écosystèmes, changement climatique, catastrophes hydrométéorologiques / géophysiques /épidémiologiques / anthropiques / épizootiques , déboisement, déforestation , pénurie alimentaire, famine – pénurie d’eau , pénurie d’électricité, infestation par parasites ou insectes…

Toutes ces activités sont diffusées.

C’est ainsi que personnes physiques et morales qui acceptent de  communier par cette façon et manière de voir les perspectives qui en découlent dans le respect, l’écoute et la volonté de partager les technologies ; trouveront ici un essor de l’ONG CUCAFE.

Ensuite créée en France le 28 décembre 2013 sous la même dénomination : Club UNESCO du Centre d’Action Femme et enfant en FRANCE en sigle : “CUCAFE /FRANCE” ;enregistrée sur Récépissé de Déclaration de CREATION de l’association numéro W423007632 de la PREFECTURE DE LA LOIRE.

L’annonce numéro : 00523 N° RNA : W42007632 apparaît dans le Journal Officiel associations numéro 0019 du 10/05/2014 . ( www.journal-officiel.gouv.fr ) .

Quant au programme d’action 2013 – 2020 , les objectifs assignés de l’ONG CUCAFE en RDC sont les suivants.

Il s’agit de :
Protéger, conserver , restaurer les habitats et les zones de lutte contre les pollutions et les nuisances ,
Intenter une action en justice contre toute atteinte à ses intérêts dans le milieu naturel .
Dans le but de diffuser le traitement de l’information environnementale publique dans le cadre de protection de l’environnement .Avec les thèmes suivants ;la biodiversité , la qualité de l’ air, l’eau , le sol , le changement climatique , de la nourriture , de soutenir le développement durable d’obtenir une amélioration significative et mesurable de l’environnement congolais en fournissant en temps opportun , des informations ciblées, pertinentes et fiables aux décideurs et au public ; en vue de :

  1. ENCOURAGER les individus, les communautés, les organisations et le
    gouvernement  à s’engager à planter un certain nombre d’arbres ;

  2. PROMOUVOIR les agricultures exemplaires : l’agriculture biologique
    et l’agriculture de haute valeur environnementale ;

  3. ENCOURAGER l’environnement dans une vision durable et soutenable pour l’Homme : la construction, l’énergie, la gestion précieuse de l’eau dans une démarche de permaculture ;

  4. PROMOUVOIR l’éducation à la citoyenneté permettant aux jeunes d’être
    sensibles aux enjeux mondiaux actuels et de jouer un rôle en solidarité nationale et internationale,un échange d’information, d’engagement, d’animation, de jeux … ;

  5. SENSIBILISER les jeunes aux principes écologiques comme la conservation de la
    biodiversité, la mise en valeur de l’habitat et le rétablissement des espèces en péril ;

  6. ACCOMPAGNER la police d’hygiène dans la sensibilisation et l’éducation de la population avec comme slogan « la santé n’a pas de prix » ;

  7. SENSIBILISER la population à construire les installations sanitaires, surtout les maintenir propres et d’éviter à tout pris de polluer les rivières et les caniveaux qui l’entourent « ne pas jeter les déchets et immondices dans les avenues, les chaussées, les boulevards,  les rivières, les caniveaux, etc.» ;

  8. ORGANISER les campagnes et ateliers de formation et de sensibilisation de la population à rendre son environnement sain pour éviter toutes sortes d’infections et maladies ayant trait à la saleté ;

  9. FOURNIR à la population certains outils et équipements permettant de rendre le milieu propre tels que : brouettes, balais, brosses, râteaux, raclettes, bottes, casquettes,insecticides, désinfectants, poubelles publiques et privées, etc ;

  10. SOUTENIR et encourager les autorités administratives dans le curage des rivières et caniveaux ;

  11. CRÉER des cadres d’apprentissage de métiers pour les hommes, femmes et jeunes qui vivent de la chasse, de la pêche, de maraîchage, des bois,…en vue de favoriser leur insertion sociale dans d’autres domaines de la vie ;

  12. FAIRE PARTICIPER un grand nombre des jeunes au débat public pour faire prendre en compte l’environnement

Les deux CUCAFE possèdent des adresses différentes c’est à dire les sièges sociales.Mais avec deux sites et adresse email.

Http://ongcucafe.blogvie.com et http://cucafe-ong.blog4ever.com/

cucafe_ong@yahoo.fr

1. - au numéro 247 , avenue Nyangwe , Commune de Lingwala , à Kinshasa en

République Démocratique du Congo.

2.- au numéro 15 , Rue Urbain Thevenon , 42230 , Roche la Molière dans le département de La Loire en France .

Avant de faire une synthèse sur la situation géographique et politique de la RDC ; les conflits destructifs ainsi que de l’apport de la société civile pour le développement soutenable .Je vais introduire mon exposé par une contribution de Erik Reinert soucieux de la renaissance des pays pauvres.

Dans un livre publié le 23 février 2013 : « Comment les pays riches sont devenus riches et pourquoi les pays pauvres restent pauvres ».(1)

L’auteur Erik Reinert décrit son ouvrage comme suit : « La crise économique actuelle a montré les limites de l’économie dominante : les recettes promus par elle ne faisant qu’enfoncer les pays pauvres dans plus de pauvreté, en attendant d’appauvrir les pays riches. Prix Gunnar Myrdal 2008 de la meilleure monographie en évolution de l’économie politique, ce livre prophétique est paru en 2007, à Londres, quelques mois avant la crise alimentaire en Afrique, deux ans avant la crise économique mondiale. Il donne les clefs d’une nouvelle économie pour conduire des pays en voie de développement à entrer dans le concert des pays industrialisés, au-delà d’un “colonialisme de la charité” infligé par les mêmes pays responsables de la domination de la finance sur l’économie. Une partie basée sur l’analyse historique nous fait voyager aux confins du monde des spéculateurs et des économistes de la Renaissance. »
Je vous invite à parcourir les images des « pays pauvre pays riche »
(2)


2 . Situation économique et politique de la RDC

Les deux dernières décennies sont caractérisées par la prolifération des publications sur la République démocratique du Congo (RDC ) .

La réalité complexe de ce pays est abordée à partir des approches différentes , certaines d’information , d’autres avec des orientations idéologiques déclarées, et d’autres encore pour dénoncer la dérive qui s’installe définitivement .

Cette intervention , tout en intégrant certaines de ces questions , vise à aller au-delà de la simple observation dont les apparences souvent trompeuses . L’adoption d’une analyse structurelle où le passé rencontre le présent et l’avenir s’annonce .

Pour cela , mettant l’accent sur la mémoire historique et de l’objectivité , tout en étant motivé uniquement par le désir d’ élucider les raisons de la mort tragique de ce pays sur l’ «a nomalie géologique» .

Paraphrasons l’ancien journaliste , Jean- Pierre Tuquoi (3) : ” … culture anomalie de la débrouillardise , la résignation et la mort» , en un mot l’absentéisme .

De toute évidence , la situation en RDC actuelle est critique ,et fait souvent l’objet de clichés difficiles à capturer. C’est un triste sort que la RDC , pays dans lequel un grand destin et l’avenir de la puissance politique et économique de l’Afrique .

Avec , tous les facteurs réunis dans ce cœur géopolitique du continent africain ; sa grande richesse en ressources naturelles importantes : avec une population majoritairement jeune et dynamique comme poids démographique de la population . Hélas ,c’est l’ ironie du sort contraire qui se passe dans ce pays béni de Dieu, devenu une terre maudite .

  1. Droits Humains , les conflits et la construction / destruction de l’État

    Victime avec l’histoire mouvementée et agitée de ce pays ;de la violence de l’époque Léopold II et le colonialisme paternaliste belge , à travers les guerres post- coloniales ;à des violations massives des droits de l’homme et d’autres erreurs dans sa politique africaine .

    La faiblesse et l’incohérence de sa classe politique , donnent l’image d’ un pot

    d’argile entouré de pots de fer .

    L’Est du pays « le ventre mou de la région . ” Modèle ” colonie ou “le plus

    moderne de toute l’Afrique tropicale », avec l’indépendance préparé à la hâte ,

    et maintenant la risée du monde .La RDC s’ y voit comme une terre conquise les voisins.
    Le développement économique est une conséquence du développement culturel

    et doit être accompagnée d’ une série de changements politiques, économiques et socio- culturelles .
    Le but de cette brève analyse est de montrer que la RDC est dans une période difficile période de transition , période chaotique d’une effusion de sang synonyme de faillite ou d’une règle de pays de droit , en rupture avec les dernières décennies ; la gestion non démocratique sans consultation de la société civile pour devenir un état ​​respectable dans le concert des nations .

    La génération qui est arrivée au pouvoir depuis l’indépendance est maintenant hors de la course , sans projet ou légitimité , il appartient désormais à la jeunesse congolaise et congolais en général d’ opter pour une véritable réconciliation et une gouvernance transparente , fondée sur l’unité nationale pour la RENAISSANCE du développement durable .
    La phase de démocratisation dans lequel se trouve le pays , bien que méritoire , est encore fragile en raison de l’instabilité chronique en particulier les zones dans la partie orientale et l’appauvrissement des autres sections de la population , avec un niveau de vie qui laisse à désirer .
    Il est vrai qu’il n’y a pas de « gens heureux » à tous les temps et l’histoire des peuples est faite de moments heureux et des moments malheureux . Il est clair que le peuple congolais est l’un de ceux qui ont souffert l’enfer le plus expérimenté sur ​​la terre . Toutefois , le Congo possède toutes les caractéristiques , peut-être pas le ciel , mais à s’élever au sommet du développement et de la puissance , à condition que le temps perdu par la construction d’ une base solide se récupère .Toutefois, ceci exige l’adoption de règles de bonne gestion et de la capacité des Congolais à prendre leur destin en main avec le concours de ses alliés .
    Le temps est révolu où les forces de néocolonialisme et externes pourraient se multiplier les manœuvres et pressions pour imposer des dirigeants à la solde des intérêts financiers étrangers . Il est temps d’adopter un système fondé sur les compétences , le mérite et la participation de la société civile forte et indépendante , pour mettre fin à l’instabilité politique , économique et social . Le défi prioritaire doit se relever par « un nouveau contrat social et une nouvelle vision de la société » , à la recherche de questions politiques et non militaires avec les pays voisins et publics , à travers les solutions de traitement démocratique , en donnant la priorité à la justice sociale .
    La recherche d’ une véritable indépendance économique et politique de la RDC de recouvrer son rôle de puissance en Afrique centrale est en train de devenir une urgence de plus en plus essentiel .
    Notre seule préoccupation est votre contribution à la mise en œuvre de la renaissance d’un Congo démocratique et prospère . Le parcours est long et semé d’embûches et les ralentissements de l’expérience peut-être inévitables , à commencer par résoudre ses propres contradictions internes à surmonter la maladie des jeunes et des débats stériles du passé et d’atteindre plus de pragmatisme .
    Le peuple congolais a les vertus et les capacités . Le temps de distraction n’est pas l’histoire de rendez-vous ; encore plus , cette histoire s’accélère dans le contexte de la mondialisation .

    4.Organisations Non - Gouvernementales ( ONG )

    En RDC , les ONG sont régies par la loi n ° 004/2001 du 20 Juillet 2001.
    Dispositions générales applicables aux organismes sans but lucratif et les établissements d’intérêt public.
    (4)

    Aux fins de la présente loi est réputée une ONG , comme association à but non lucratif dotée de la personnalité juridique .

    Du chapitre III sur le régime particulier des associations sans but lucratif , Section I ,article 35 ,la loi est stipulé comme suit : «  Est réputée Organisation Non Gouvernementale “ONG” en sigle, l’association sans but lucratif dotée de la personnalité juridique dont l’objet concourt au développement social, culturel et économique des communautés locales. »(5)

Les ONG sont impliquées dans la conception et la mise en œuvre de l’élaboration des politiques au niveau local . À cette fin , ils prennent en compte les besoins locaux et respectent les lignes directrices dans leurs interventions de développement du gouvernement . .
Il ya plus de 5000 ONG officiellement enregistrées .
Ces associations sont soit laïques ( la plupart du temps ) ou confessionnelles .

Le but principalement visé est le développement social , culturel et économique des communautés locales et l’amélioration durable , participative et consciente des conditions de vie des populations .
Bien que les ONG ont différents domaines d’activités, le caractère multidimensionnel et multifonctionnel de l’Environnement exige leur implication dans le domaine de la lutte contre la dégradation des terres et la déforestation , car elles sont:
• Moteur prospective sur la gestion des questions d’éthique , la démocratie interne et mondiale ;
• catalyseur pour les dynamiques nationales qui menacent la paix mondiale ,
élections, suppléant reconstruction ;
• cadre normatif pour la facilitation de l’échange d’expériences et de capitalisation sur des questions d’actualité : le partenariat , la reconstruction , la micro finance , etc , avec les valeurs fondamentales . participation, l’autonomisation , l’auto-promotion .
Dans leurs actions et à travers les réseaux , les ONG l’ensemble des partenaires locale et internationale .
Les réalisations des ONG à travers le pays se situent dans les zones
suivantes à savoir :
• Sécurité alimentaire: la construction des fermes pilotes et la petite agriculture
bétail, l’extension et la distribution de semences améliorées ,
• les infrastructures de base : l’installation construction de l’usine de manioc
les centres de santé , l’eau potable • Les femmes et le développement : la création des femmes et des noyaux de développement , la construction des hôpitaux secondaires et création d’hôpitaux ,

• L’éducation civique : Thématique et formation / sensibilisation
• formation et d’information : Création des centres de documentation , distribution de manuels scolaires , etc .
•la protection de l’environnement.
Il y a beaucoup de structures non gouvernementales sur le terrain , mais il ya encore des défis , en particulier en ce qui concerne la gestion rationnelle des ressources naturelles et la dégradation des terres et des forêts . À cet égard , les ONG ont plusieurs projets / programmes qui seront financés par le gouvernement et les institutions telles que l’UICN CARPE , WWF , etc IRM .
Sur le terrain, il est nécessaire d’établir des synergies entre les ONG locales
et les ONG internationales qui sont mieux équipées que ces derniers .

 5.Recommandations

Nous possédons environ 40 projets de développement communautaire , de renforcement des capacités ,etc .L’ONG CUCAFE améliore l’interaction et le réseautage entre les géoscientifiques ,les scientifiques environnementaux et sociaux . Cette interaction est destiné à faciliter la résolution des problèmes environnementaux fondamentaux liés au développement durable .
L’ONG CUCAFE se concentre sur différents thèmes : l’étude de l’utilisation durable des ressources minérales et pétrolières , le changement global et l’ évolution de la vie , l’atténuation des risques naturels d’origine géologique , le cycle de l’eau et à l’intérieur de la Terre .
Avec plusieurs étapes de renforcement des capacités pour un environnement durable en évaluant les capacités, les besoins et les priorités de la capacité , l’élaboration de stratégies appropriées , en veillant à la mise en œuvre et le suivi des activités et / ou l’évaluation des résultats obtenus .

L’ engagement des parties prenantes joue un rôle particulièrement crucial dans le renforcement des capacités pour un environnement durable en raison de la nature intersectorielle , multidisciplinaire et collaborative de décisions concernant l’environnement . S’il est mis en œuvre rapidement ,la base à poursuivre reste la mobilisation des acteurs permettant de s’assurer que le processus se déroule de manière équitable et responsable et que les besoins prioritaires sont pris en compte .
L’utilisation de méthodes d’auto-évaluation participative , et des approches adaptatives et de coopération peut favoriser une plus grande appropriation par les bénéficiaires et de faciliter le maintien de capacités développées sur le long terme .
Il existe trois types d’engagement des parties prenantes dans le renforcement des capacités pour un environnement durable , ayant chacun une orientation et une gamme de techniques différentes.

a)

Éduquer, informer , sensibiliser les intervenants à l’initiative de renforcement des capacités pour un environnement durable .
Sur base de moyens techniques (documents imprimés , site web, présentation , des médias et des événements communautaires).

b )

Veiller pour recueillir les commentaires et les avis des parties prenantes sur les moyens , besoins , capacités , solutions à chaque étape du processus .
Sur base de moyens techniques ( ateliers, entrevues, groupes de discussion, enquêtes , visites guidées,cartographie communautaire , transepts,histoires).

c)

Mobiliser l’objectif d’une bonne collaboration et / ou l’autonomisation des parties prenantes vis-à -vis de toute ou autre partie de l’initiative de renforcement des capacités pour un environnement durable .

    Sur base de moyens techniques ( auto-évaluation , recherche participative , groupes de travail , groupes consultatifs, comités de village ou des quartiers , partenaires et réseaux) .

    Une initiative spécifique sera basé sur un ou plusieurs de ces approches en fonction de l’objet , des intérêts et des besoins quantificateur des parties prenantes et des ressources . Les bonnes pratiques préconisées en utilisant une variété de techniques de mobilisation pour atteindre les différents groupes cibles .
    Il s’avère aussi important d’accorder une attention particulière afin de s’assurer que le processus est conçu et, inclure les femmes et les hommes / garçons et les filles et les groupes défavorisés et marginalisés , tels que ceux résultant de communautés pauvres et isolées et les peuples autochtones .Un cadre formel , comme des ateliers ou des réunions peut , par exemple décourager ces groupes à participer , alors que les approches informelles , participatives et communautaires qui ciblent les gens sur leur vie / travail peuvent être particulièrement efficaces dans le cadre du renforcement des capacités pour un environnement durable .Avec des idées communes pour un véritable changement.

    Une approche de commerce équitable qui permet aux petits producteurs ( café , riz , sucre ,
    bananes , fruits, coton …) , les artisans, respect de l’environnement , vivre décemment de leur travail par un prix d’achat garanti .
    Promouvoir la micro-finance après la formation pour créer une activité qui leur permettra de gagner leur vie . Ce ” coup de pouce ” est souvent un moyen pour les pauvres à accéder à une vie meilleure .
    Créer des villes et des quartiers où s’installe un mode de vie durable avec des bâtiments consommant moins d’énergie et les émissions de CO2 ; un maximum de modes de transport respectueux de l’environnement de transport pour accéder aux activités quotidiennes (travail ,commerces ,santé, écoles ) à proximité pour des quartiers durables .
    Promouvoir l’écotourisme avec sorties de fond ou des excursions scientifiques par visite des sites culturels ou historiques , découverte de la nature , en respectant les normes de l’environnement et de ses habitants .

    Pour tenter de minimiser l’impact du tourisme sur l’ environnement naturel et culturel ; créer des innovations vertes pour Tous.

Madame Georgette BILONDA MPENDA , Présidente de CUCAFE / ONG et de CUCAFE en FRANCE

Références :

  1. Erik Reinert http://www.amazon.fr/Comment-devenus-pourquoi-pauvres-restent/dp/2268072908

  2. https://www.google.fr/search?q=pays+pauvre+pays+riche&sa=X&tbm=isch&tbo=u&source=univ&ei=nkCUU8i1AYWd0AW0zID4DA&ved=0CCgQsAQ&biw=1024&bih=639

  3. Jean-Pierre Tuquoi,ancien journaliste au Monde www.babelio.com/auteur/Jean-Pierre-Tuquoi/94348

  4. http://www.leganet.cd/Legislation/Tables/droit_public.htm

  5. http://www.leganet.cd/Legislation/Droit%20Public/loi0042001.20.07.2001.asbl.htm





Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 27 articles | blog Gratuit | Abus?